+ Vous êtes ici : Accueil > Les jeux
+ 5 jeux au hasard...
   2014    Les Bâtisseurs - Antiquité
Pour 2 à 4 joueurs

Le thème :
Antiquité

But du jeu :
Les joueurs doivent accumuler le plus de points de victoire en construisant des bâtiments.

Descriptif éditeur :
Un chantier pharaonique dans une petite boîte.

Devenez le premier bâtisseur du royaume. Après Les Bâtisseurs Moyen-Âge, découvrez un nouveau jeu indépendant dans l’univers de l’Antiquité. Construisez des Merveilles comme le Colosse de Rhodes et apprivoisez des mécanismes inédits liés à l’introduction de trois nouveaux types de cartes dans le jeu : les outils, les Esclaves et les crédits.

· Le nouveau jeu de la gamme Les Bâtisseurs

· Un jeu indépendant dans l’univers de l’Antiquité.

· Trois nouveaux types de cartes et des mécanismes différents des Bâtisseurs Moyen-Âge.

Ce que j’en pense :
Dans Les Bâtisseurs-Antiquité, des bâtiments et des ouvriers sont disponibles. Pour construire un bâtiment, il faudra utiliser et payer un certain nombre d’ouvriers qui apporteront les matières premières nécessaires.
A son tour de jeu, chacun dispose de trois actions gratuites parmi :
- Ouvrir un chantier (le joueur prend une carte bâtiment parmi cinq disponibles),
- Recruter un ouvrier (le joueur prend un ouvrier parmi cinq disponibles),
- Réaliser un investissement (Acheter un esclave, un outil, contracter un emprunt ou instruire un ouvrier),
- Envoyer travailler un ouvrier (avec un coût variable),
- Prendre un ou plusieurs sesterces.
On peut aussi utiliser des actions supplémentaires en payant 5 sesterces par action.
Terminer la construction d’un bâtiment ne coûte aucune action et rapporte des sesterces et des points de victoire.
La fin de partie est déclenchée lorsqu’un joueur atteint 17 points de victoire en comptant les bâtiments et les machines.

Sans grande surprise par rapport à l’opus précédent (Les Bâtisseurs - Moyen Age), Les Bâtisseurs-Antiquité en conserve les qualités d’illustrations et de mécanisme. L’ajout des esclaves et des cartes université enrichi sensiblement le jeu. Je suis moins convaincu par l’utilité des cartes emprunt qui sont restées inutilisées lors de chaque partie que j’ai faite. Les machines peuvent être source de déséquilibre et donc de victoire rapide de l’un des joueurs.

Comme son prédécesseur, le jeu est simple sans être simpliste et nécessitera une bonne optimisation des coups pour l’emporter. Revers de la médaille, si on joue avec des calculateurs, les parties peuvent s’éterniser au risque d’amoindrir sensiblement le plaisir de jouer. Avec l’ajout des cartes Investissement, le jeu est plus complet et, si on prévoit un achat, on préférera cette boîte à la première.

Ce jeu s’adresse :
Public familial
Joueurs confirmés.

Les points positifs :
Illustrations magnifiques,
Jeu plus complet que son prédécesseur avec l’ajout des cartes Investissement.

Réserves :
Peut être long à 4 gros calculateurs,
Aucune interaction entre les joueurs,
Nécessité de rester attentif au développement des autres joueurs pour ne pas se faire surprendre par la fin de partie.

Matériel :
On retrouve les illustrations superbes de Sabrina Miramon. Les cartes sont de qualité correcte.
Attention cependant à la qualité des cartes université (rhodoïd transparent destiné à se poser sur d’autres cartes) : deux étaient abîmées dans la boîte et restent gondolées.

La fiche du jeu Les Bâtisseurs - Antiquité sur Jedisjeux.

La fiche du jeu Les Bâtisseurs - Antiquité sur Tric Trac.

10 ans et +
env. 30 minutes
Gestion, Points d’action, Pose d’ouvriers
Frédéric Henry
Sabrina Miramon
  © 2017 PhilÔjeux.fr .